HomeEmploi5 étapes pour licencier un salarié en CDI dans les règles de l’art

5 étapes pour licencier un salarié en CDI dans les règles de l’art

Afin de ne pas licencier votre salarié n’importe comment, suivez-nous dans ces quelques lignes.

1. Connaître le motif du licenciement

Tout comme les CDD, un employé avec un contrat à durée indéterminée (CDI) est également susceptible d’être licencié que ce soit pour un motif personnel ou pour une raison économique. Il faut noter que le motif du licenciement doit avoir un fondement bien réel et sérieux de peur de verser des dommages et intérêts au salarié si le licenciement s’avère injustifié. La procédure du licenciement est en fonction du motif invoqué. Il convient donc de bien identifier le motif du licenciement avant de prendre une quelconque décision.

2. Suivre une procédure de licenciement

Sachant que la procédure de licenciement dépend de la raison du licenciement, il est donc important d’opter pour la procédure la plus adaptée. Mais dans la plupart des cas, le licenciement suit le schéma suivant : convocation du salarié à un entretien préalable, réception du salarié en entretien préalable et notification du licenciement.

3. Respecter le principe du préavis

En principe, l’employé doit passer une période de préavis avant de quitter une entreprise. Toutefois, cela n’est pas toujours valable dans certains cas comme le licenciement pour faute grave, le licenciement pour inaptitude et le passage à un contrat de sécurisation professionnelle. La durée du préavis est déjà inscrite dans le Code du travail. Mais vérifiez quand même la convention collective qui est applicable au sein de votre société.

4. Donner une indemnisation au salarié

S’il y a une rupture de contrat de travail, il est du devoir de l’employeur de verser au salarié une indemnité. Il y a une indemnité de licenciement sauf pour faute grave, une indemnité compensatrice de congés payés ou encore une indemnité compensatrice de préavis.

5. Communiquer les documents de fin de contrat à l’employé

En cas de résiliation de contrat, l’employé doit donner au travailleur des documents de fin de contrat, à savoir le certificat de travail, l’attestation Pôle Emploi ainsi que le solde de tout compte. N’oubliez pas de lui communiquer sa dernière fiche de paie. Ces documents vont lui servir de preuves pour faire valoir ses droits au chômage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *